Contrôler l’immigration: Un droit et une nécessité.

Non à l’intégrisme religieux!

Non à l’intégrisme religieux!

La Suisse est confrontée à une immigration de masse beaucoup plus importante que dans d’autres pays européens comme l’Allemagne ou la Grande-Bretagne. La Suisse est étranglée par l’immigration incontrôlée que provoque la libre circulation des personnes sous sa forme actuelle. Les associations économiques et les managers ont fait venir ces dernières années un nombre excessif d’immigrants en Suisse sans se préoccuper des effets à long terme sur nos institutions sociales et l’intégration culturelle.
Cette attitude est irresponsable est n’a qu’un but faire venir de la main d’oeuvre bon marché et faire baisser les coûts du travail. Nous citoyens historiques de ce pays, nous sommes à l’étroit en Suisse dans notre propre pays. L’immigration qui porte des fruits pour certains laisse des milliers de compatriotes à l’aide sociale et dans le désespoir.  Une immigration mesurée peut être utile au pays, mais cette immigration doit être encadrée et régulée. Noua avons le droit de dire « STOP » si la barque déborde. Une immigration démesurée nuira tôt ou tard à la Suisse, à son économie, à son budget, et à sa stabilité.

solde_migratoire
Les conséquences de cette immigration incontrôlée ont visibles et perceptibles tous les jours: hausse du chômage, trains bondés, bouchons sur les routes, augmentation des loyers et des prix du sol, perte de terres cultivables par le bétonnage du paysage, pression sur les salaires, criminalité en hausse, changement de culture dans les directions des entreprises et disproportions d’étrangers vivant aux frais de l’assistance publique et d’autres institutions sociales.

demesure_suisseNos jeunes et nos ainés sont sacrifiés sur l’autel de la libre circulation. Ils sont sacrifiés par les autorités de notre pays. Les socialistes et les ultra-libéralistes marchent la main dans la main pour nous tondre et détruire notre économie nationale comme ils l’ont fait dans les autres pays européens.

La démesure de l’immigration actuelle met en péril la liberté, la sécurité, le plein emploi, le paysage et finalement la prospérité de la Suisse. L’initiative « contre l’immigration de masse » n’exige ni un gel de l’immigration, ni la résiliation des accords bilatéraux avec l’Union européenne (UE). Elle exige que le Conseil fédéral ouvre des négociations avec l’UE sur la libre circulation des personnes afin que la Suisse puisse à nouveau contrôler et gérer l’immigration sur son territoire: une proposition raisonnable et modérée.

Avec ECOPOP, cette initiative propose aux citoyens et citoyennes de reprendre en main le gouvernail de l’immigration et de lutter afin que la Suisse conserve sa beauté et ses paysages.

J’encourage les Suisses à voter massivement pour ces deux initiatives et à reprendre leur destin en main, à dire « STOP » au capitalisme international qui veut uniformiser, détruire, appauvrir les nations indépendantes et souveraines. J’encourage les Suisses à dire « OUI » à l’indépendance, à la défense de notre identité, à notre culture, ainsi qu’à nos droits populaires.