Y’en a marre!

Y’en a marre d’une certaine classe politique coupée des réalités qui ne s’occupe plus des problèmes des citoyens. Une partie de la
classe politique mène des combats stériles gauche-droite, des combats idéologiques qui bloquent le progrès social et les grands dossiers à régler.

Mon but est de donner une voix à ceux qui sont muselés par le système, à ceux qui sont les oubliés de la politique, à ceux qui sont sacrifiés pour faire triompher des politiques partisanes.

Sans faiblir, avec une conviction pleine et entière, avec la foi dans la justesse du combat que je mène, je me battrais pour rendre le pouvoir au citoyen et le remettre au centre du débat politique!

Il est inadmissible que les Vaudois aient un pouvoir d’achat qui faiblit d’année en année, qu’ils paient des primes d’assurance-maladie exorbitantes, des impôts prohibitifs pour les classes moyennes et inférieures.

Y’en a marre que nous devions subir une crise grave du logement créée par des partis et des promoteurs qui, sans vergogne, encouragent l’arrivée massive d’immigrants, alors que nos infrastructures et l’exiguïté de notre pays ne le permettent pas.

Il est scandaleux que des travailleurs vaudois – des personnes qualifiées et non qualifiées – soient mis au chômage au profit de frontaliers cherchés à des centaines de kilomètres, dans l’unique but de faire baisser les salaires, et ainsi créer une concurrence déloyale envers les travailleurs et travailleuses de notre canton.

Y’en a marre des dealers qui pullulent dans nos rues et de l’insécurité croissante qui gagne du terrain profitant du laxisme de certains partis ou membres d’exécutifs.

Sans relâche, je me battrais pour la préférence en faveur des résidents vaudois et des citoyens suisses condamnés à être sacrifiés sur l’autel de l’Europe, de la libre circulation et de la mondialisation.

LES CITOYENS D’ABORD. c’est un combat perpétuel, une guerre. Il ne faut  pas oublier les petites et moyennes entreprises vaudoises, ainsi que les paysans, les artisans de notre beau canton odieusement discriminés et lâchés par les autres forces politiques.

Pour défendre nos intérêts légitimes nous devons nous rassembler au-delà des clivages traditionnels et savoir oublier nos querelles de clochers: LES CITOYENS D’ABORD, telle est ma ligne. Sans votre soutien le combat est perdu d’avance, sans votre soutien cette politique de changement ne pourra se mettre en place.

Par-delà nos différences, nos personnalités, nos origines, nous partageons tous ce sentiment qui nous réunit.
Le grand écrivain vaudois Charles-Ferdinand Ramuz écrivait: « Il faut que l’idée naisse de la vision comme l’étincelle du caillou. »

J’ai une vision, une vision de changement, une vison d’une troisième voie en politique, une vision où l’état est au service du citoyen et non l’inverse. Une vision où c’est LES CITOYENS D’ABORD!

En cette année 2017, je défends les valeurs, les traditions, la culture et tout ce qui fait la particularité du canton de Vaud et en appelle à tous les habitants de notre région, à tous les expatriés, pour former un vaste rassemblement pour le changement et pour dire à nos autorités “Y EN A MARRE”.

Face au chômage, face à l’insécurité, face à la perte des acquis sociaux, face aux difficultés qui s’annoncent pour les citoyens et Vaud, n’ayons qu’une idée en tête: LES CITOYENS D’ABORD!

Roland VILLARD
Conseiller communal UDC Yverdon-les-bains
Président UDCY