Identité

Protéger l’identité et la culture de notre canton

Le canton de Vaud doit rester le pays de Vaud. L’immigration de ces dernières décennies a mis clairement en danger l’identité culturelle et territoriale du canton. La cause réside principalement dans nos dirigeants qui détruisent  progressivement nos valeurs et nos traditions afin de ne pas perturber les cultures nouvelles qui se sont installées. Un ressortissant étranger qui se sent «en difficulté» ou «offensés» par nos traditions ou notre culture, et libre de partir et de retourner dans son pays d’origine. Cela s’appelle le droit de partir.

Citoyenneté seulement aux personnes intégrées

Je désire l’intégration des étrangers comme un véritable sentiment de respect de nos valeurs culturelles et territoriales. Ce sont aux personnes d’autres cultures de s’adapter non seulement à nos lois, mais à nos coutumes et à nos traditions, et pas nous à la leur.

Pour une nationalité qui se mérite

La nationalité suisse ne devrait être accordée qu’à des critères stricts après un examen sérieux des candidats. Il est impératif de revoir les procédures en place pour changer la situation laxiste qui règne actuellement. Je suis pour l’introduction du nombre limité de naturalisation et que celles-ci soient acceptées par votation populaire. La politique actuelle du regroupement familial est néfaste et doit prendre fin. Les mariages de complaisance pour obtenir des permis de séjour doivent être combattus.

 

  • L’UDC veut préserver intact – et même renforcer – l’héritage que notre génération a reçu de ses aînés. L’UDC estime que notre génération a un devoir moral de protéger cet héritage et de le transmettre indemne à la génération suivante.
  • L’UDC veut protéger la citoyenneté suisse en ne l’octroyant qu’aux candidats ayant fait preuve d’intégration réelle ainsi que d’identification à nos us et coutumes.
  • L’UDC exige des autorités politiques qu’elles ne tolèrent aucune revendication formulée par des communautés religieuses en vertu de coutumes ou de croyances étrangères à l’héritage de notre pays.
  • L’UDC s’engage pour une politique d’intégration au sens strict du terme. L’intégration consiste à exiger des étrangers qu’ils respectent les lois en vigueur et s’imprègnent des us et coutumes de notre pays.
  • Pour préserver au mieux la culture vaudoise et la culture suisse, l’UDC est convaincu qu’il faut favoriser une politique nataliste plutôt qu’une politique immigrationniste actuellement favorisée pour des raisons socio-économiques.